Femme allaitante : que manger ?

Vous en avez assez de manger comme une ogresse ? Alors vous serez heureuse d’apprendre que, bien qu’il soit à bien des égards similaire à celui de votre grossesse, votre régime d’allaitement présente des règles beaucoup plus souples. Une chose est sûre, ce sont vos choix alimentaires qui vous aideront à optimiser la composition nutritionnelle de votre lait maternel, à augmenter la quantité de votre réserve ainsi qu’à améliorer la santé de votre enfant pour les années à venir. Découvrez donc dans ce guide ce qu’une femme allaitante doit et ne doit pas manger.

Quels aliments dois-je manger pendant l’allaitement ?

En tant que mère soucieuse de bien allier alimentation et allaitement, optez pour des choix sains qui vous permettront d’augmenter votre production de lait. Ainsi, optez pour des aliments riches en protéines, tels que la viande maigre, les œufs, les produits laitiers, les haricots, les lentilles et les fruits de mer à faible teneur en mercure. Choisissez également une variété de céréales complètes ainsi que des fruits et des légumes, ceux-ci devant d’ailleurs être bien lavés pour réduire toute exposition aux résidus de pesticides.

De même, manger une variété d’aliments différents pendant l’allaitement modifiera la saveur de votre lait maternel, ce qui exposera votre bébé à des goûts variés et l’aidera à accepter plus facilement les aliments solides par la suite.

Enfin, et pour s’assurer que vous et votre bébé recevez toutes les vitamines dont vous avez besoin, votre médecin peut vous suggérer de continuer à prendre des vitamines prénatales jusqu’au sevrage de votre petit.

Quels aliments et boissons dois-je limiter ou éviter pendant l’allaitement ?

Si vous voulez combiner alimentation et allaitement de manière irréprochable, n’oubliez pas qu’il y a des aliments à éviter ou dont la consommation est à limiter, ceux-ci étant :

– L’alcool : il n’y a pas de taux d’alcool dans le lait maternel qui soit dépourvu de tout risque pour le bébé. Si vous buvez, évitez d’allaiter jusqu’à ce que l’alcool ait complètement disparu de votre lait maternel. Sachez aussi que le pompage et le déversement n’accélèrent aucunement son élimination de votre corps.

– La caféine : évitez de boire plus de 2 à 3 tasses de boissons caféinées par jour, car la caféine contenue dans votre lait maternel risque d’agiter votre bébé ou de nuire à son sommeil.

– Les fruits de mer : ils peuvent être une excellente source de protéines et d’acides gras. Cependant, la plupart contiennent du mercure ou d’autres contaminants auxquels l’exposition excessive par le biais du lait maternel peut présenter un risque pour le système nerveux en développement du bébé. Évitez donc les fruits de mer à forte teneur en mercure, notamment l’espadon et le thazard.

Rester hydratée est primordial !

Il est important de rester bien hydraté pendant l’allaitement. Ainsi, et sans forcer sur les liquides, veillez à boire beaucoup d’eau chaque fois que vous avez soif. Vous pouvez également en boire davantage si votre urine est plus ou moins foncée.

Une autre bonne idée est de laisser une bouteille d’eau à côté de votre coin d’allaitement habituel pour vous rappeler de rester hydratée.

Méfiez-vous toutefois des jus et des boissons sucrées ! Trop de sucre peut contribuer à la prise de poids ou saboter vos efforts pour en perdre pendant la grossesse.

Que manger en hiver ?
Que manger pour lutter contre le stress ?